Rechercher

Comment aider les Auteurs auto-édité

L’auto-édition; un défi de taille.

par Marc Ethier, le 20 mai 2021

Pour ceux qui ne le savent pas, le processus est long entre le moment où une idée germe dans l’esprit d’un auteur et celui où le livre arrive sur une tablette. Ce que vous ignorez pour la plupart, c’est que pour un auteur auto-édité, le processus est plus rapide, mais bien plus coûteux.

Pour nous, la publication de l'œuvre est un facteur monétaire au final. Que ce soit le groupe de lecture, la correction, l’édition de la mise en page, l’impression ou le marketing, tous les coûts sortent de nos poches. Mais, comprenez-moi bien, je ne sous-entends pas que nous travaillons ou que nous nous impliquons plus fort qu’un auteur sous édition. Le processus de création est exactement le même et le défi de l’écriture reste le même. Là où je vois une différence, c’est que l’équipe qui travaille avec lui est une équipe de professionnels dédiés, qui lui sont fournis par la maison d’édition. Pour moi, c’est un défi de former ma propre équipe de professionnels/les à un coût très compétitif et en qui je peux avoir confiance. Et ça, ce n’est que la deuxième étape…

L’étape suivante est de trouver un imprimeur, qui peut t’offrir un tarif abordable, sans avoir à imprimer de grosses quantités. Ne nous mentons pas, nous n’avons que très peu de chance d’imprimer à l’échelle d’un Harry Potter ou d’un Percy Jackson. Enfin, il faut un distributeur. Étant donné que nos livres ne se rendront pas d’eux-mêmes chez le lecteur/acheteur. Les coûts de livraisons sont souvent défrayés par l’auteur dans le cas de l’auto-édition. À moins que, tout comme moi, vous faites affaire avec un site d’auto-édition internet qui imprime et qui prend en charge la section «frais de livraison». Là, tu t'enlèves un peu de charge de sur les épaules.

Finalement, une fois ton beau produit fini, tu as ton livre en main. Que fais-tu ? Tu veux qu’il soit visible sur des tablettes ! Pour ce faire, les auteurs tels que moi, doivent contacter directement les libraires et les solliciter pour prendre leur livre en consigne. Pour vous expliquer rapidement, l’auteur imprime un certain nombre de copies de son œuvre qu’il prête au libraire pour une durée déterminée. Si le libraire les vend, il paie l’auteur et peut prolonger/renouveler l’entente. S’il ne vend rien avant la fin de l’entente, les livres sont retournés à l’auteur. L’auteur est entièrement responsable de l’impression et la distribution de son œuvre dans les librairies où il les met en consigne.

Tout ceci est une petite partie de ce que nous faisons. Nous n’avons pas parlé de la conception de la couverture, de la quatrième de couverture, du choix de la mise en page etc. Si vous trouvez que c’est beaucoup, rappelez-vous que nous devons aussi être présent sur les réseaux sociaux et augmenter notre visibilité, tout en trouvant le temps de vivre et de continuer d’écrire.


Maintenant que vous avez connaissance de toutes ces informations, j’aimerais vous rappeler qu’il y a une chose que vous , nos lecteurs, pouvez faire pour nous aider. Une chose très simple, qui est d’en parler. Parlez des œuvres que vous avez aimées! Faites la découvrir aux autres passionnés des mêmes lectures que vous. Si vous connaissez un auteur qui est en auto-édition, et que vous aimez ses œuvres, parlez-en! Rien n’est plus puissant que le bouche à oreille !

Sur ce, je vous remercie de me lire et j’ai hâte de vous présenter mon prochain tome!


20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout